mardi 15 septembre 2009

LE RETOUR DES HEROS ... ET DE LA COUPE !
dimanche soir, vers 18h, à l'aérodrome de Bondues,
Nous étions une bonne soixantaine, famille et amis, à attendre le retour de Vincent et Laurence, partis le matin de Genève où Vincent avait reçu samedi la Coupe Gordon Bennett.
vers 18h, le camion approche du hangar et les portes s'ouvrent sur un grand moment d'émotion. Vincent, le poing levé en signe de victoire. Vincent et Jean-François tombant dans les bras l'un de l'autre. On s'embrasse, on pleure, on rit! Vincent et Laurence prennent place dans la nacelle placée au milieu du hangar. Séance photos et interview pour la presse.
Et s'il n'était pas de la fête - de retour à Metz dès dimanche, travail oblige - Sébastien, pilote de cette magnifique aventure, était bien sûr dans tous les coeurs !

mercredi 9 septembre 2009

Ils l'ont fait !
Sébastien et Vincent ont remporté ce midi la 53ème Coupe Gordon Bennett, en se posant au sud ouest du Portugal après avoir parcouru 1 587 kms depuis Genève, soit 17kms de plus que le l'équipage suisse, qui s'était posé ce matin.
Fin d'une course palpitante, dosée d'adrénaline notamment au moment de l'atterrissage...

Sébastien et Vincent ont retrouvé leurs épouses et leurs amis en début d'après-midi. Après une bonne douche et un repas bien mérité, ils reprendront la route - en camion cette fois! Direction Genève, où leur sera remise samedi la coupe !

Bravo pour cette victoire que nous attendions tous !

mardi 8 septembre 2009

Fin de course palpitante pour les quatre équipages de tête de cette 53ème Gordon Bennett! A la tête de la course, l'équipage USA 2 piloté par l'excellent Sullivan a quelque 200 kilomètres d'avance sur les trois équipages suivants, Suisse 1, USA 3 et bien sûr Le Golden Eyes. Une vraie course contre la montre et contre les vents !

lundi 7 septembre 2009

Décidément, cette 53ème course Gordon Bennett n'a pas fini de nous surprendre !
40 heures après leur envol de Genève, les difficultés s’accumulent pour les équipages. La course est rendue extrêmement compliquée par les conditions météo. Sept équipages ont déjà été contraints de se poser, dans le sud de la France, en Sardaigne, en Espagne ou encore sur l’île de Majorque.

A l’heure actuelle, trois équipages (Finlande 1, Autriche 1 et Belgique 1) sont en grande difficulté au large des côtes algériennes. Rappelons que l’Algérie a interdit le survol de ses eaux territoriales et de son territoire. Ils n’ont pas l’autorisation d’atterrir, et seront contraints d’amerrir. De plus, des orages violents compliquent la situation. La course risque donc de prendre une tournure politique.

L’équipage français Le Golden Eyes est dans une situation nettement plus favorable. Il se bat à l’heure actuelle pour une place sur le podium, avec l’équipage USA 2 et deux équipages suisses. Le Golden Eyes devait intégrer la terre espagnole au niveau de Valence en début d’a-midi. Il vise la Cap Saint-Vincent au sud-ouest du Portugal. S’il l’atteint, il sera la vainqueur de la course.
Après 34 heures de vol et une deuxième nuit à bord, nos deux pilotes ont un moral d'acier ! Toujours au dessus de la Méditerranée, à quelques kilomètres des côtes espagnoles (Valence), le Golden Eyes est contraint de voler bas, en raison d'une forte instabilité météo, quitte à consommer plus de lest. Mais de rien très grave !
Le ballon devrait intégrer la terre vers 14h. La météo reste compliquée sur l'Espagne. Les prochaines heures seront cruciales!
Un autre ballon, USA 2, est en train de réaliser une course magnifique. Descendu très au sud,la ballon piloté par Sullivan est pour le moment en avance sur le Golden Eyes. Mais parviendra-t-il à rejoindre le Cap St Vincent, au sud ouest du Portugal ? Le ballon américain semble pour le moment viser le sud de l'Espagne et Gibraltar. A suivre...